Aide sur Rechercher des cours

Fondé et édité entre 1984 et 1993 par Michel Butel, l’Autre journal a réuni plusieurs auteurs contemporains (Marguerite Duras, Hervé Guibert, Elias Sanbar, Paul Virilio, Michel Cournot, John Berger et les autres) autour du travail sur une production inédite, qui alliait « l’affaire des livres » avec « l’affaire des journaux ». Les rôles du texte et de l’image interrogeant les sujets d’actualité ont muté.

Le cours propose d’étudier les liens entre le textuel et le visuel dans l’Autre journal – la spécificité de ces deux types d’écriture – mais aussi de créer des messages textuels et visuels portant sur les événements en cours – un travail pratique.

L'objectif du cours est de se familiariser avec l'Université, physiquement mais aussi dans les méthodes de travail.

L’email a bien été copié

Andrée-Anne KEKEH 

Séminaire

 VOIR, ÉCRIRE LE PAYSAGE

Langue d’enseignement : anglais / français

Langue des textes étudiés : anglais

 

Le séminaire s’intéressera à l’idée de paysage telle qu’elle se donne à lire dans le champ des littératures de la Caraïbe et de la Guyane anglophones. A partir d’un corpus constitué d'écrits discursifs et littéraires (20ème-21ème siècles), il s’agira de réfléchir aux enjeux (artistiques, esthétiques, historiques, identitaires) qui sous-tendent l’apparition et la construction du paysage (terrestre, maritime, urbain, intérieur, « sonore » (Francastel 1983)) dans le corps textuel. Le regard portera sur les opérations (déplacement, effacement, travestissement, duplication…) que la mise en place du paysage implique et ce qu’elle dit sur la place du sujet-écrivant. 

 

            Le cours est conçu pour les étudiants de lettres modernes et de littérature comparée mais aussi, inter-disciplinairement, pour ceux de toutes les formations de l’université permettant ce choix, et à la licence d’études européennes en particulier.

            Il vise une introduction aux deux grandes problématiques de la littérature comparée comme discipline critique : le point de vue de littérature en tant qu’il permet d’éclairer les débats contemporains, et le point de vue de la diversité culturelle en tant qu’il fournit des outils pour comprendre les enjeux des luttes sociales et politiques qui ont été engagées historiquement au nom des cultures.

            Le point de départ sera un examen de la notion de « littérature du monde », centrale dans la pensée littéraire contemporaine, qu’on soumettra à la critique en l’opposant à la réalité historique du « monde musulman » et de ses interfaces – en particulier coloniales – avec les mondialisations européennes. Les textes au programme, écrits en arabe, persan, ourdou mais aussi anglais et français (et fournis en traduction française), permettront un parcours dans l’histoire multiséculaire des trans-nationalités musulmanes. Il s’agira à chaque étape de se former aux outils méthodologiques de l’étude littéraire utiles pour saisir les enjeux.

             Programme de lectures, recueil de textes et bibliographie donnés en début de semestre.

Le cours propose d’analyser trois livres de voyage en URSS créés et publiés sous différentes formes – le récit Invitation de Claude Simon, le catalogue des photographies Moscou vu par Henri Cartier-Bresson d’Henri Cartier-Bresson et le Journal russe de John Steinbeck (avec des images de Robert Capa) – dans les contextes classique et contemporain de la littérature de voyage. Nous étudierons le format de ces livres, le lien entre le texte et l’image, et évoquerons la question du regard et de sa délégation. Nous aborderons la problématique de l’idéologie et de la vision critique de ses représentations. Le cours propose également un travail pratique sur l’image légendée.